389977_534602233266607_2043564540_nC’est ce que nous propose l’association « Stop aux violences sexuelles », présidée par Violaine Guérin.

L’association a demandé aux candidats de préciser leur position sur les délais de prescription des agressions sexuelles sur mineurs, les résultats ont été présentés aux Assises Nationales 2017. Des rendez-vous sont programmés avec les candidats potentiellement éligibles.

En tant que citoyen, vous pouvez agir en demandant, lors des réunions publiques pré-électorales que tiendront les futurs candidats aux législatives, leur position sur la prescription des agressions sexuelles.

L’équipe de « Stop aux violences sexuelles » vous propose un modèle de question courte. La réponse du candidat peut être filmée et/ou enregistrée et transmise à l’association. Cette question peut également faire l’objet d’une question écrite. Il est important d’élever le niveau de conscience de toutes et tous sur la gravité des infractions sexuelles et l’urgence à les éradiquer.

Si nous intervenons chacun dans nos circonscriptions, nous montrons que nous sommes des citoyens actifs et exigeants, et qu’il est du devoir d’un pays de protéger ces enfants !

Ne sous-estimons pas que, si les crimes et délits sur mineurs deviennent imprescriptibles, cette nouvelle version de la loi permettra aux victimes de pouvoir obtenir justice sans limites dans le temps, et découragera les pédophiles de passer à l’acte. Les pédocriminels sont aujourd’hui grandement protégés par la prescription et ils le savent…
Plus que de libérer la parole pour dénoncer les délits et réparer les victimes, libérons-la pour prévenir, changer les lois, contribuer à ce que l’irréparable n’ait pas lieu…

Pour le télécharger le modèle, CLIQUEZ ICI !

question-orale-aux-candidats-aux-elections-legislatives-2017-170226

 

 

Publicités