Par hasard, j’ai vu quelques photos des créations de Diana Beltran Herrera, j’ai cherché sur sa page Facebook et je l’ai trouvé… cet oiseau (en photo)… celui qu’il y avait dans mon rêve.
Ce rêve où j’ai compris que décidément mon inconscient envoyait un message de plus en plus clair…

capture-decran-2017-01-10-23-55-50Je suis petite fille, 5/6 ans, nous sommes dans le jardin devant la maison, mon père est physiquement plus jeune, en correspondance avec l’âge qu’il avait quand j’étais cette petite fille.
Dans la vigne vierge, il y a un boa constrictor énorme, et on le regarde comme s’il ne fallait pas en avoir peur. Ce qui m’interpelle c’est que tout en rêvant je suis capable de me dire que ce boa est bizarre car il est couleur chair alors que normalement les boas ont des tâches…
Le boa surgit d’un coup de la vigne vierge et chope au vol un magnifique petit oiseau couleur de l’arc-en-ciel, je suis triste.
Alors, mon père saisit le boa et extirpe l’oiseau de la gueule du serpent. L’oiseau est abîmé mais il n’est pas mort. Je ressens de l’ambiguité. La petite fille pense que son père est un héros car il a sauvé l’oiseau de la gueule du serpent, mais cela me parait trouble…

A ce moment du rêve mon regard bascule façon caméra subjective, je me vois enfant à côté de mon père, au travers de cette caméra comme si elle était à l’intérieur du boa, de nouveau caché dans la vigne vierge, et je m’entends penser « ah c’est pas bête ça comme système pour filmer sans être vu »…

Fin du rêve

La vigne vierge – Le serpent (symbole on ne peut plus phallique) de la couleur de la peau – L’oiseau multicolore attrapé en plain vol – La caméra qui filme en douce…

Je me suis réveillée ce matin là très perturbée, moins d’un mois après ce rêve, je « savais »…

Publicités