Est-il encore besoin de vous présenter ici Andréa Bescond ? Avec son spectacle « Les Chatouilles ou la danse de la colère » et son militantisme généreux, elle fait partie de ceux qui ont largement contribué à ce que la parole se libère !

Souvenez-vous, en janvier 2017, Andréa nous avait invités à faire savoir à nos députés et sénateurs que nous ne voulions plus de la prescription concernant les crimes sexuels sur mineurs en nous proposant de partager nos selfies « #stopprescription » sur les réseaux sociaux, ce que nous avons été très nombreux à faire !

Notre lutte pour sensibiliser à la notion d’imprescriptibilité dans le cadre des crimes sexuels sur mineurs est loin d’être terminée !
Et, aujourd’hui, à l’horreur s’ajoute l’horreur car notre justice est capable de déclarer des enfants de 11 ans consentant-e-s d’avoir des relations sexuelles avec des adultes !
Devant cette aberration qui nous fait prendre conscience qu’il n’ y a pas aujourd’hui d’âge clairement défini, dans la loi, en deça duquel un enfant, de part son jeune âge, devrait, de fait, être considéré comme non-consentant (!!!!)… que nous propose Mme Belloubet, Garde des sceaux – Ministre de la justice ?
Considérer que l’âge de 13 ans est un âge « envisageable » pour consentir à un acte sexuel !

Si le coeur vous en dit, rejoignez Andréa (son appel ci-dessous) pour hurler que vous n’êtes par d’accord avec cette proposition absolument en faveur de la pédocriminalité, et qui, si elle était adoptée, ferait de nous le pays d’Europe avec la limite la plus basse !

« Chers amis,
L’actualité étant de pire en pire en ce qui concerne l’intégrité sexuelle des enfants :
Agresseurs de jeunes filles de 11 ans acquittés ces deux derniers mois (dont une ayant porté l’enfant du viol), nous cherchons à sensibiliser les médias et les politiques.
Notre garde des sceaux a déclaré hier que 13 ans était un âge « envisageable » pour un consentement à un acte sexuel.
Un enfant ou un ado violé est dans un tel état de sidération qu’il n’est pas en mesure d’exprimer son refus. Dans ce cas où la victime ne hurle pas ou ne se débat pas, le viol est requalifié en atteinte à l’intégrité sexuelle et passe seulement en correctionnelle : l’agresseur est majoritairement acquitté.
Nous demandons une loi stricte et simple, qui ne laisserait aucune place à une notion de consentement éventuelle :
« Interdiction au personnes majeures (18 et +) d’avoir des relations sexuelles avec des mineurs de -15 ans ».
Nous ne voulons pas d’un pays qui légalise la pédophilie.
Je lance cette opération sur les réseaux sociaux et suis en contact avec des médias qui devraient relayer.
Si le coeur vous en dit, rejoignez-moi, en postant une photo de vous à 13 ans, suivie de ce texte et parlez de cette injustice le plus possible, nous ne devons pas laisser faire !
Merci.
Je vous embrasse.
Andréa »

Texte à publier avec votre photo :

Non Nicole Belloubet , à 13 ans, ce n’est pas « envisageable » de consentir à un acte sexuel.‬

Nous voulons une loi stricte et simple :

‪ »Interdiction aux majeurs d’avoir des relations sexuelles avec des mineurs -15 ans »‬

‪Entre 13 et 15 ans, on est encore un enfant !‬

#moià13ans ‬

Et n’oubliez pas de taguer @NBelloubet !!

 

La pétition lancée par Madeline et déjà signée par plus de 330 000 personnes qui propose une action commune #moià13ans à 11h jeudi 16 novembre
–> http://bit.ly/2hw8XQU

Publicités