J’ai 6, 7, peut être 8 ans.

Il y a une fête de famille chez Pépé et Mémé.

Les convives sont dispersés : dans le jardin, dans la cuisine, les enfants jouent peut-être dans les chambres.

Je suis sur le canapé à côté de tonton Jean-Paul, dans le salon.

Comme souvent, il pose sur moi un regard insistant, il s’approche trop près, il respire bruyamment.

Mais aujourd’hui, en plus, il sort son sexe et se masturbe, en me regardant.

Les portes sont ouvertes, les autres sont juste là, ils rient, c’est la fête.

Tonton Jean-Paul me fait « chut ! »

Plus de 30 ans après, le souvenir est intact. Ce n’est qu’un épisode parmi d’autres.

Qui pense qu’on peut oublier ça ?

Anonyme

(photo ©Les Chatouilles – le film)