Aujourd’hui c’est la fête des grands-pères…

Une fête que l’on m’a souvent obligé à souhaiter quand j’étais petite.
Une fête où l’on te disait que tu étais un grand père fabuleux, toujours là, toujours prêt à nous rendre service, nous aider, nous aimer, nous apprendre…

C’est devenu une habitude.
L’habitude de te souhaiter cette fête qui pour moi ne signifiait rien !

J’aimerais crier au monde entier le grand père que tu étais !

Oui, tu m’as appris une chose : que les adultes peuvent être odieux envers les enfants…
C’était facile, face aux autres, de jouer le grand père aimant, l’homme parfait qui était là pour toute la famille !
Mais quand on était seuls, tu te transformais en monstre !

Un monstre qui a eu des gestes sexuels envers sa petite fille !
Un monstre qui l’a fait alors que ma mère et la grand-mère étaient dans la pièce d’à coté.
Un monstre qui a offert à une enfant un « jouet » que tu avais créé qui avait un sexe d homme ! Histoire de me rappeler que tu n’étais pas loin !
Un monstre qui s’est proposé de me faire la conduite accompagnée, à l’âge de 16 ans, pour t’assurer de mon silence !
Un monstre qui chaque jour essayait de me détruire en disant que j’étais grosse, incapable…
Un monstre qui a hanté mes nuits…
Un monstre qui n’est plus de ce monde aujourd’hui mais qui continue de me faire du mal malgré tout.

Aujourd’hui c’est la première année où je n’aurai pas à faire semblant de te souhaiter une bonne fête vu que tu croupis en enfer !!
Tu étais un pédophile et non un grand-père exemplaire !!
En ce jour du 7 octobre 2018, c’est la première fois que je me sens légère de ne pas à avoir fêter la fête des grands pères !

Anonyme

Publicités