Bonjour à toutes et à tous,

Je vais être auditionnée le 19 décembre au Sénat par un groupe de travail sur les infractions sexuelles. Je compte notamment parler de notre combat collectif pour introduire l’amnésie traumatique dans la loi.

Je souhaite m’extraire de mon unique cas personnel et porter la voix d’un maximum de victimes violées dans l’enfance et victimes de ce mécanisme neurologique.

Si vous êtes concernés, pourriez-vous s’il vous plait m’envoyer un témoignage répondant aux questions suivantes :
• A quel âge et en quelle année avez-vous été abusé ? Par qui ?
• A quel âge et en quelle année les souvenirs sont-ils remontés à votre conscience ?
• Pourriez-vous me citer quelques éléments ou détails concrets qui sont remontés à votre conscience ? (pardonnez-moi cette question, c’est pour expliquer à nos responsables politiques la précision de la mémoire traumatique. Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de tout détailler…)
• Avez-vous ou non déposé plainte ? Les faits étaient-ils prescrits ? Votre ou vos agresseurs ont-ils avoué ? D’autres victimes ont-elles été retrouvées par l’enquête ?
• Pensez-vous qu’il soit important d’inscrire l’amnésie traumatique dans la loi ?

Vous pouvez envoyer vos témoignages sur ma boîte mail: mielisekohiyama@gmail.com en précisant si vous souhaitez garder l’anonymat mais au moins avec un prénom et un âge ou bien votre identité complète si vous le souhaitez.

D’avance mille mercis,
#PlusFortsensemble

Mié Kohiyama

Publicités