Une personne peut tellement vous blesser, qu’on ne ressent plus aucune douleur jusqu’à que ce quelque chose vous rende heureux, et puis ça revient. Et alors, à chaque heure, chaque minute, la douleur est plus forte.

Mon passé me définit, c’est inévitable. Je suis pas visible, pas entendu, pas compris.

On a beau faire tout ce qu’on peut, cela revient. Chaque moment, chaque souvenir nous fait revenir au point de départ. Et pourtant je suis là, je me demande quand s’arrêtera ce cauchemar, quand arrêterai-je mes pensées… Le brouillard est si dense, que difficilement j’avance, seul. Seul, les ailes coupées, mon espoir diminue, comment faire ? Comment faire quand la personne en qui t’avais entièrement confiance t’a tué mentalement ?

Mon histoire, mon passé, ne définissent pas mon futur mais m’empêchent de ressentir autre chose que cette tristesse qui emplit mon âme.

Nolan

Publicités