Cet Amour,

Dans la quiétude de l’amour inconditionnel,  mon âme s’éveille.
Les tempêtes, violences et injustices, peuvent me déchirer mais finissent par m’emporter dans le bercement de cet Amour.
J’ai cru que je n’étais plus vivante dans un monde que je ne comprenais pas.
Ma vie était figée dans l’impensable.
Ma mémoire avait trié et masqué ce qui m’aurait tuée si je ne l’avais pas oublié.
Cet Amour est devenu l’amplificateur de mon cœur.
Il est là pour mon enfant, dans ses joies, sa croissance et son avenir unique.
Pour l’accompagner aussi dans ses tourments.
Admirant cette transformation qu’elle orchestre de toute sa puissance dans la poussée de sa jeunesse.
Il me faut juste être là sans jugement, faisant confiance à la vie agissante en elle.
Assister à la jeune adulte, et ses ressources, qui se bat pour naitre une deuxième fois.
Dans l’émerveillement de ce qui se révèle en elle, je sens cet Amour.
Cet Amour- là !
Lorsque j’étais enfant, je me répétais qu’aimer était ce que je devais éprouver intensément, car si je m’en sentais remplie, la vie était moins dure.
Je tachais de comprendre, enfant, ce qui se cachait derrière le mot de Dieu, si utilisé par les gens.
J’y croyais percevoir surtout cet Amour- là.
Seul cela m’intéressait sans les carcans des injonctions autour.
Ressentir à partir de mon cœur m’a toujours offert l’accès à la beauté et son essence immortelle. 
Manifesté à travers tant de rencontres magnifiques, cet Amour s’est incarné d’une façon profonde parmi les compagnons de mon chemin.
Parmi ces êtres, il en est un avec qui j’ai tissé un lien lumineux dont l’allure est celle d’une danse naturelle, qui résonne d’un pas ajusté aux deux complémentarités humaines que nous sommes.
Mes parts d’enfance dissociées se sont réveillées auprès d’elle et de la délicatesse de son humanité.
Mes parts gelées de petite fille se sont réchauffées sous le rayonnement de cet Amour qu’avec le temps nous avons potentialisé à deux.
Une confiance inconnue depuis toujours, pure et libre, s’est mise à fleurir comme un rosier délicat entre nous, que chacune de nous arrose, soigne et béni.
Dans cet Amour inconditionnel qui circule entre nous, une énergie paisible et douce me protège respectueusement.
Cet Amour-là m’aura ouvert la porte de mon intégrité et du mystère passionnant de mon existence.
Elle est thérapeute, c’est son « job » comme elle dit.
Pourtant, une immensité, que je pressentais depuis si longtemps, dans mes recherches, mes passions, s’est déployée en la rencontrant. Au-delà du « Job » !
J’ai senti un jour à quel point mon histoire, si triste a- t-elle été, est aimée, soignée, guérit dans cet Amour.
Accueillie dans une Vérité libératrice, le monde devient si grand, plus rien ne sera comme avant !

Anne Fernandes

Anne Fernandes est l’auteur du livre « De lettres à l’être », que vous pouvez vous procurer ICI et  ICI. Vous pouvez découvrir ICI son interview audio sur ce blog. C’est avec plaisir que nous accueillions ces textes sur le blog, dans la rubrique « L’Or des cicatrices »
Illustration : Anne Fernandes