Lettre à ma famille,

Je fais suite à votre indifférence sur mon être, mon cœur, mon corps et mon âme. J’ai décidé de confronter SEULE le 2ème homme (après le grand père) qui a détruit mon corps et mon enfance.

Toutes ces années de souffrance à perpétuellement devoir justifier mes comportements, ma noirceur, mes crises, et à douter de mes ressentis et des images qui me hantaient. J’ai enfin eu la vraie réponse à tous mes flashbacks.

Pour donner suite aux commentaires familiaux me faisant passer pour l’aguicheuse, Oui une aguicheuse d’à peine 7 ans qui éteint les lumières pour subir des « jeux sexuels pervers » sous une couette avec un adolescent de 14 ans et de 7 ans son ainé.

J’ai pris mon courage à 2 mains, je le rencontre et quel soulagement, IL A AVOUÉ !!!

Cela est bien arrivé à l’endroit où je le pensais (chez nos grands parents). Bizarrement, le seul qui l’avoue aujourd’hui c’est lui le fameux « bon père de famille », « le gentil cousin », « l’adolescent qui ne pouvait pas sortir avec des filles », LE PAUVRE !!! Comment pouvait-il apprendre la sexualité autrement que sur sa petite cousine de 7 ans ? Comment soulager ses besoins d’homme et de son sexe qui se dressait et qui, sûrement, devait le gêner, autrement que sur le petit corps d’une enfant de 7ans ? Une enfant déjà abîmée, blessée dans sa chair qui, sûrement, n’a pas su CRIER au bon moment !!!!

On a tous le droit au Pardon et aujourd’hui ce n’est pas Lui, ni VOUS que je pardonne mais c’est MOI, je pardonne à la petite fille que j’ai été et qui n’a pas su se protéger toute seule parce qu’elle n’en avait pas les armes…

Sachez une chose : Aujourd’hui je suis en paix avec moi-même, j’ai une entière confiance en qui je suis et plus personne ne me fera douter de quoi que ce soit.

Chacun est libre de tolérer ou non ces actes-là, moi je les condamne fortement, surtout quand je vois les conséquences que cela a eues sur cette petite fille et sur cette adolescente…

Je mérite aujourd’hui de vivre et de relever la tête que l’on m’a fait baisser !!

Enfin, j’espère que les enfants et futurs enfants « de la famille » seront bien protégés. Aujourd’hui j’ai fait ma part du travail en révélant les faits que Personne, je dis bien Personne, n’a voulu écouter… Ma culpabilité est désormais apaisée, quoiqu’il arrive à l’avenir.

Bonne route à vous tous, la vie est encore longue pour certains et plus courte pour d’autres, et aujourd’hui tout ce poids que j’ai supporté lourdement et difficilement, ce GROS BOULET, celui que j’ai trainé 23 ans de ma vie, Il ne m’appartient plus… Je vous l’offre en cadeau pour mon départ vers une meilleure vie !!!

Olivia

Publicités